GABON - Actualité (1990-1996)


GABON - Actualité (1990-1996)
GABON - Actualité (1990-1996) P align=center

République gabonaise

Après une intense vague de protestations étudiantes en janvier 1990, le président Omar Bongo, au pouvoir depuis 1967, annonce en février la dissolution du parti unique, le Parti démocratique gabonais, et la création du Rassemblement social-démocrate gabonais. Une Conférence nationale se réunit en mars. En mai, le multipartisme est autorisé. Entachées de nombreuses irrégularités et annulations, les élections législatives s’étalent de septembre 1990 à mars 1991: elles finissent par donner 63 sièges sur 120 au parti d’O. Bongo. L’instabilité que connaît alors le pays amène quelques multinationales à se retirer, mais le calme relatif qui prévaut depuis lors a conduit les donateurs à promettre de nouvelles aides, bien que le Gabon n’ait pas tenu ses engagements envers le F.M.I. En décembre 1993, O. Bongo obtient un cinquième mandat; l’opposition, menée par le père Paul Mba Abessole, conteste fortement les conditions du scrutin et le néo-colonialisme des observateurs étrangers, en particulier français.

Le 11 janvier 1994, les dirigeants des 14 États africains appartenant à la zone franc (dont le Gabon) annoncent la dévaluation de 50 p. 100 du franc CFA. Après les émeutes de février, O. Bongo se montre plus désireux de collaborer avec l’opposition. La réforme constitutionnelle de mars crée un Sénat, permettant une meilleure représentation des provinces. Le 7 octobre, le président Bongo et le Haut-Conseil de la résistance qui regroupe l’opposition signent les accords négociés à Paris qui prévoient la formation d’un gouvernement d’union nationale, la révision du Code électoral, l’organisation d’élections législatives avant 18 mois et la transformation de la Garde présidentielle en Garde républicaine. Le 12, le président Bongo nomme Paulin Obame-Nguéma au poste de Premier ministre en remplacement de Casimir Oyé-Mba. Le Rassemblement national des bûcherons dirigé par P. Mba Abessole refuse de participer au gouvernement qui ne comprend finalement que 3 membres de l’opposition. Le 23 juillet 1995, les électeurs approuvent par référendum, à 96,48 p. 100, l’intégration dans la Constitution du contenu des accords politiques de 1994 qui visent à instaurer «un véritable État de droit».

Le 7 juin 1996, le Gabon quitte l’O.P.E.P.

En octobre et novembre, l’opposition remporte les élections municipales dans la capitale, Libreville, ainsi qu’à Port-Gentil, deuxième ville du pays, qui sont respectivement conquises par le Rassemblement national des bûcherons et par le Parti du progrès. Le Parti démocratique gabonais du président Bongo l’emporte toutefois dans la plupart des autres villes.

Le 29 décembre, avec 81 sièges sur 120, le Parti démocratique gabonais remporte la majorité absolue au Parlement, à l’issue du second tour des élections législatives. L’opposition obtient 25 élus, dont 8 pour le Rassemblement national des bûcherons et autant pour le Parti du progrès.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1990 av. J.-C. — 1990 Années : 1987 1988 1989  1990  1991 1992 1993 Décennies : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020 Siècles : XIXe siècle & …   Wikipédia en Français

  • 1990 — Cette page concerne l année 1990 du calendrier grégorien. Années : 1987 1988 1989  1990  1991 1992 …   Wikipédia en Français

  • 1990-1999 world oil market chronology — 1990*Aug: Iraq invades Kuwait. Crude and product prices soar upward; exchange markets react wildly to any middle east news events; cash markets dominate prices after trading hours; jet fuel prices rise to record spreads over other products due to …   Wikipedia

  • Gabon Championnat National D1 — is the top division of the Fédération Gabonaise de Football, it was created in 1968.Gabon Championnat National D1 Clubs 2007/08*AS Mangasport (Moanda) *ASCM Moanda *AS Stade Mandji *Cercle Mbéri Sportif *Delta Téléstar Gabon Télécom FC *Étoile… …   Wikipedia

  • Gabon — /gann bawonn /, n. 1. Official name, Gabonese Republic. a republic in W equatorial Africa: formerly a part of French Equatorial Africa; member of the French Community. 1,190,159; 102,290 sq. mi. (264,931 sq. km). Cap.: Libreville. 2. an estuary… …   Universalium

  • Gabon — For other uses, see Gabon (disambiguation). Gabonese Republic République Gabonaise …   Wikipedia

  • Gabon national football team — Infobox National football team Name = Gabon Badge = Nickname = Azingo Nationale, Black Panthers Association = Fédération Gabonaise de Football Confederation = CAF (Africa) Coach = Alain Giresse Most caps = François Amégasse Top scorer = Daniel… …   Wikipedia

  • 1996 — Cette page concerne l année 1996 du calendrier grégorien. Années : 1993 1994 1995  1996  1997 1998 1999 Décennies : 1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020 Siècles  …   Wikipédia en Français

  • 1996 Summer Olympics — Games of the XXVI Olympiad Host city Atlanta, Georgia, United States Motto The Celebration of the Century Nations participating …   Wikipedia

  • Gabon Kopa — La Gabon Kopa es una competición de waterpolo celebrada en la localidad de Lejona desde el año 1990.[1] Lo organiza el Club Askartza y se celebrará en las instalaciones del colegio de Askartza Claret. Palmarés Año Campeón 2011 Centro Natación… …   Wikipedia Español

  • Politique du Gabon — Gabon Cet article fait partie de la série sur la politique du Gabon, sous série sur la politique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.